L’AIDANCE

Catégorie :
Code article : 2ASH13449

17.54  18.50 

Frais d'envoi en France : +0.01€/ex.
Frais d'envoi en France métropolitaine, Monaco et Corse : +0,01 € TTC par exemplaire commandé. Pour les DOM-TOM et l'Europe : 10% et 20% pour les autres pays.

Description

L’aidance exprime avant tout une relation d’aide. Elle prend vie dans des contextes où des personnes rendent service ou aident, par choix ou par obligation, avec ou sans rémunération, par devoir ou pour se sentir utile.

Aidance et pair-aidance, distinction entre aidant professionnel et non-professionnel, … après une présentation des différentes approches et du contexte juridique, ce numéro aborde les mécanismes qui sous-tendent certaines aides et impactent les possibilités de recours à des aides, qu’il s’agisse d’un parent, d’un proche ou d’une aide professionnelle. Le premier constat est celui de la grande diversité des aides et des formes qu’elles peuvent prendre, selon le public aidé et selon la personne qui aide.

D’où l’importance de la complémentarité et de regards croisés, dans l’approche de « l’aidance », en prenant en compte tous les éléments et les différents cadres d’intervention.

Pour se préserver chacun, le travail commun va prendre en compte des besoins qui sont à différencier. L’évaluation pluridisciplinaire et multidimensionnelle permettra de bien comprendre les demandes, besoins et solutions à mettre en œuvre pour la personne aidée. Une coordination prendra en compte toutes les dimensions de l’aide à l’autonomie : pour la personne aidée, l’entourage, avec la prise en considération de tous les acteurs. D’où l’importance aussi de sensibiliser et former, pour que des moyens d’agir et de faire évoluer la relation d’aide sur la durée soient possibles.

La diversité des structures doit être soulignée, avec des cultures professionnelles et des missions différentes, s’exerçant dans des lieux socialisés (accueil, hébergements collectifs) et/ou individualisés (domicile), ou autres alternatives aux structures institutionnelles. Une hétérogénéité et une multiplicité existent aussi dans les modalités d’accompagnement, lesquelles sont impactées par l’évolution de l’offre sociale et médico-sociale ainsi que sanitaire.

Il s’agit donc de comprendre comment l’aidant est pris en compte, d’identifier et de décrypter certains éléments (projet, contrat, livret), de voir comment ils peuvent contribuer à instaurer une complémentarité entre la personne ayant besoin d’aide, les aidants (notamment la famille) et les professionnels. Un chapitre illustre le comment des évolutions et transformations des interventions dans les ESSMS et domicile avec de multiples acteurs, et comment se formalise l’articulation avec les aidants non-professionnels, tout en portant attention au droit fondamental qu’est le logement.

La professionnalisation s’inscrit aussi dans un cadre évolutif avec des outils et leviers importants comme la formation. Sur l’aidance, la réflexion est plus particulièrement reliée à plusieurs questions : l’attractivité des métiers, la nécessité de former les professionnels, la valorisation des expériences des aidants dans le milieu professionnel.

L’aidance nécessite une approche transversale et se manifeste dans tout le champ social ; elle est imbriquée avec d’autres champs, comme l’éducation, l’emploi, le logement. Des thèmes qui concernent en définitive tous les domaines et tous les publics (et pas seulement le champ social) : c’est la place accordée au « soin » dans son acception la plus large qui est finalement encore en construction.

Sommaire

AIDER, ACCOMPAGNER.
D
ÉFINITIONS JURIDIQUES. REPÈRES SOCIOLOGIQUES

  • De quelles logiques « l’aidance » relève-t-elle ?
      • De la solidarité familiale au devoir de conscience
      • Champ d’application de l’obligation alimentaire
      • Quelle différence avec l’obligation d’entretien ?
      • Quel est le contenu de l’obligation alimentaire ?
      • Dans quels cas et comment cette obligation est-elle mise en œuvre ?
      • Appréciation et limites
      • Modalités d’exercice du recours en récupération
  • Définir les différentes formes d’aide et d’accompagnement
      • Aidant naturel, aidant familial, proche aidant
      • Aidants professionnels
      • Place de l’accueillant familial : à la frontière de l’aidant professionnel et non-professionnel
      • Notion de « tierce personne »
      • Autres personnes à identifier et à distinguer
      • Développement de la notion de « pair-aidance »
  • Relation d’aide : une question d’intimité, de respect et de dignité
      • Notions de « vulnérabilité » et d’« autonomie »
      • Graduation : du manque d’attention aux risques de maltraitance
      • Dimension affective pour les proches aidants
      • Dimension sexuelle : formation – accompagnement sexuel

TRAVAILLER ENSEMBLE, COORDONNER : QUELLE COMPLÉMENTARITÉ ?

  • Identifier les besoins de la personne aidée-aidante et comprendre la ou les pathologies
      • Objet de l’évaluation pluridisciplinaire et multidimensionnelle
      • Les besoins et attentes des aidants : à différencier de ceux des personnes aidées
      • Outils existants servant à l’évaluation
      • Prendre en compte les différentes formes de handicap ou de maladie
      • Prendre en considération tous les éléments : diversité des besoins et caractère non figé
  • Rechercher des réponses aux cas complexes et éviter les ruptures de parcours
      • Personnes âgées : « mettre fin aux réponses en silos »
      • Pour les personnes en situation de handicap
  • Trouver sa place
      • Dialogue : rôle du médecin
      • Tensions familiales, désaccords entre aidants et professionnels
  • Approches par pathologies
      • Savoir être – Savoir guider : accompagner une personne aveugle ou malvoyante
      • Mieux comprendre et anticiper : troubles psychiques
      • Polyhandicapées : le rôle et la place des parents

DÉTERMINER LE CHAMP D’ACTION : STRUCTURES INSTITUTIONNELLES,
AUTRES LIEUX D’INTERVENTION ET NOUVEAUX DISPOSITIFS D’APPUI TERRITORIAUX

  • Champ large et diversifié
      • Des problématiques multiples avec des imbrications médicales, sociales, sanitaires, éducatives et psychologiques
      • Des publics diversifiés : personnes âgées, handicapées, jeunes, sans domicile fixe, désinsertion et perte d’autonomie, addictions
  • Places et rôles respectifs des acteurs dans les établissements et en cas d’hospitalisation à domicile
      • Catégories d’établissements
      • Types d’accueil
      • Hospitalisation à domicile
  • Autres lieux : appartements de coordination thérapeutique
  • Mobiliser les dispositifs territoriaux
      • Le dispositif d’appui à la coordination (DAC)
      • Les dispositifs et outils visant les personnes handicapées
      • Territoires inclusifs
      • Questionner l’accompagnement numérique
      • Application en santé mentale

QUELLES FORMES D’AIDES ET DE SOUTIEN ? CADRE JURIDIQUE, MODALITÉS

  • Les aides, leur finalité et les soutiens financiers
      • Qu’est-ce que la prestation de compensation du handicap ?
      • L’allocation personnalisée d’autonomie (APA)
      • Salarier ou dédommager l’aidant
  • Leviers pour les aidants en activité
      • Des congés spécifiques indemnisés
      • Dons de jours de congés
  • Le répit
      • Les dispositifs de répit
      • Prise en charge dans le cadre de l’APA
      • Prise en charge pour les personnes aidant une personne en situation de handicap : enfant, jeune ou adulte

PROFESSIONNALISER, VALORISER LES COMPÉTENCES : PERSPECTIVES

  • Professionnalisation des métiers : adaptation des diplômes
  • Concertations, rapports et expérimentations : le point sur le recrutement et l’attractivité des métiers
    • Le recrutement
    • Bilans et après ?
    • La formation : un outil pour renforcer la complémentarité et la compréhension entre aidants
  • Valoriser les apprentissages des aidants non-professionnels
  • Les demandes et besoins des aidants « informels »
  • La valorisation des acquis et la reconnaissance professionnelle

 

Auteure

Lisiane FRICOTTÉ
Juriste/Consultante – Coop’Alpha
Protection sociale – Santé et travail – Action sociale – Droits de l’Homme – Libertés publiques